Pages

Categories

Search


Finançons la reconstruction et le développement de notre pays, la RDC

Finançons la reconstruction et le développement de notre pays, la RDC

by
13/02/2014
RDC
No Comment

Je vous propose là quelque chose d’inédit.
Une idée originale pour financer (à court et moyen terme) la reconstruction et le développement social et économique de notre pays la RDC.

  • Quel est le plan ?
    L’idée est que les 11 provinces de la RDC prennent en charge la reconstruction et le développement social et économique de chacune d’entre-elles.
  • Comment ?
    Par le biais d’un système de financement alternatif connu de tous congolais et toutes les congolaises, le LIKELEMBA (RISTOURNE en français).
  • Comment cela se passe ?
    Les provinces signent un accord de coopération et de partenariat. Par leurs signatures, les provinces s’engagent juridiquement en tant que membre d’un fonds alternatif de reconstruction et développement social et économique.
    Par cet accord de coopération et de partenariat, les provinces apportent chacune et mettent en commun un fonds fixé par l’ensemble de membres et ce, en tenant compte des ressources de chacune d’entre-elle. De ce point de vue, l’esprit de solidarité reste le maitre mot de toute cette affaire. Conformément à l’esprit de ce système alternatif de financement appelé LIKELEMBA (RISTOURNE), la totalité de la somme constituée par l’ensemble est versée à une première province, puis une deuxième et ainsi de suite et ce, en fonction de l’ordre fixé par le groupe.
    A tour de rôle (sur une base annuelle ou autre), chaque province reçoit un fonds pour financer les programmes de développement social et économique.
  • Principe
    Le principe est que les 11 provinces de la RDC deviennent les bailleurs de fonds de leur propre développement social et économique en créant les emplois pour leurs concitoyens.
  • Concrètement
    La phase expérimentale pourra s’étendre sur une période de 11 ans pendant lesquelles, chaque province en sa qualité de membre de ce système alternatif de financement du développement social et économique aura bénéficiée au moins d’un premier versement de ce fonds alternatif.

La réalisation de ce plan suppose une décentralisation totale par laquelle, les provinces deviennent responsables de leur destin. Elles créent, récoltent leurs revenus, elles gèrent et décident des dépenses (allocation des ressources). Dans le cadre de ce plan, les provinces décident de la manière de faire fonctionner le système (processus décisionnel, règlement des conflits…).

A l’issue des 11 premières années marquant la phase initiale de ce plan, les provinces qui le souhaitent pourront décider de réitérer l’expérience, sur base d’un principe dit, la coopération avancée qui lequel quelques Etas membres de l’Union européenne ont démarré la libre circulation des personnes au sein de l’espace européen.

Ce plan est le copier-coller de ce qu’on appelle en RDC le LIKELEMBA, système par lequel, les congolais de l’intérieur du pays et ceux de la diaspora sont parvenu et parviennent encore à financer des petits projets personnels et familiaux (achat d’une nouvelle voiture, réalisation des travaux de rénovation, assistance familiale…).

CARACTERE INEDIT DE CE PLAN

L’originalité de ce plan réside dans les deux éléments ci-dessous :

– Ce plan constitue un système alternatif de financement par lequel, les entités étatiques deviennent leurs propres bailleurs de fonds. Plus besoin des prêts ou financement à consentir auprès d’institutions financières internationales ou auprès d’un quelconque partenaire bilatéral.

– Ce plan repose sur une pratique ancrée dans la culture, les habitudes des populations concernées.