Pages

Categories

Search


La Théorie de la Révolution

La Théorie de la Révolution

by
29/04/2014
Monde
No Comment

La Théorie de la Révolution

La révolution est la rencontre entre les combattants (avant-garde armée) et le peuple pour combattre l’oppresseur. Les combattants ne sont que l’avant-garde. Le gros de la troupe est fait de tous les habitants d’une région, d’un pays. C’est bien là la raison de sa force, qui, tôt ou tard, la fera triompher de n’importe quelle puissance de domination et d’occupation.

Sa devise ? « Un pour tous, tous pour un ».
La révolution se nourrit des injustices et inégalités sociales. Elle doit libérer le peuple de son isolement et de son emprisonnement spirituel.

Le révolutionnaire est avant tout un réformateur social. Il se bat pour changer le régime qui maintient les citoyens dans l’oppression et la misère. Le révolutionnaire doit agir en homme de pensée et penser en homme d’action.
Pour mener une révolution, il faut des convictions fortes, de l’abnégation et un sens élevé de la solidarité et de la justice. L’engagement qu’elle requiert est un véritable don de soi. Pour réussir, aucun groupe d’individus ne doit s’accaparer la lutte révolutionnaire. Elle doit être l’œuvre du peuple tout entier.

La révolution met à mal la loi du nombre. Elle n’a pas besoin d’un régiment, d’un bataillon. Une poignée d’hommes et de femmes bien déterminés suffit.

Dans une révolution, on doit triompher ou mourir.

Soyez réalistes. Demandez l’impossible.

Ce texte est tiré des écrits d’Ernesto Guevara de la Serna.
©, juin 2012